Le Quotidien, Lundi 20 Juin 2016, fatick - Célébration de la Journée de l’enfant africain : World vision plaide pour l’enregistrement de tous les enfants à l’état-civil

La 26e édition de la Journée de l’enfant africain a été célébrée samedi dernier à Palmarin par l’Ong World vision. Laquelle à travers la voix de Marie Louise Diouf Thiaw, son manager au niveau de la zone centre, a plaidé en faveur de l’enregistrement de tous les enfants à l’état-civil dès leur naissance.

Faire en sorte que tous les enfants puissent disposer d’une pièce d’état-civil afin que leur scolarité ne soit pas compromise : c’est aujourd’hui l’une des principales préoccupations de World vision (Wv) Sénégal. La manager de cette Ong  pour  la zone centre (Fatick, Kaolack et Kaffrine), a fait un fort plaidoyer dans ce sens à l’occasion de la célébration de la 26e édition de la  Journée de l’enfant africain, samedi dernier à Palmarin, dans le département de Fatick. «Mal­gré les nombreux efforts qui sont faits, nous avons constaté qu’il y a toujours des enfants qui n’ont pas d’extrait de naissance», a regretté Mme Marie Louise Diouf Thiaw. Laquelle de renchérir : «C’est la raison pour la quelle Wv compte continuer son plaidoyer pour permettre à chaque enfant d’avoir un extrait de naissance. Il faut que les parents assument leurs responsabilités en enregistrant leurs enfants à l’état-civil tout juste après la naissance parce que ces enfants n’ont pas demandé à naître», déclare-t-elle. 
Par ailleurs, Mme Thiaw en appelle à l’engagement et à la mobilisation de toute la communauté pour que tous les enfants soient vaccinés à l’âge adéquat, qu’ils soient protégés contre toute forme d’abus, de maltraitance ou d’exploitation, qu’ils sachent lire à l’âge de 11 ans. Mais également que tous les enfants soient à l’abri de la faim, qu’il y ait 0% d’enfants malnutris, 0% de cas de décès évitables, 0%  de filles violées ou données en mariage précoce, entre autres.
Cette journée placée sur le thème «Conflits et crises en Afrique : protégeons les droits de tous les enfants », avec comme sous-thème pour la région de Fatick «Non aux violences basées sur le genre en milieu scolaire», a aussi été l’occasion pour Mme Thiaw de rappeler les réalisations faites par Wv dans son domaine de prédilection, c’est-à-dire la recherche du bien-être de l’enfant. «Il me plaît de vous informer qu’au cours de l’année 2015, Wv a soutenu la mise en place d’un comité départemental de protection de l’enfant, de 471 comités villageois de protection de l’enfant dont 123 au niveau du département de Fatick et de 10 comités locaux de protection de l’enfant. Wv a également injecté, pour la protection de l’enfant, une enveloppe financière de 38 millions 940 mille 795 francs Cfa dans 13 communes des régions de Fatick et de Kaffrine», renseigne-t-elle.
dndong@lequotidien.sn

Diouma Cor Ndong, Le Quotidien, Lundi 20 Juin 2016, fatick - Célébration de la Journée de l’enfant africain : World vision plaide pour l’enregistrement de tous les enfants à l’état-civil