Imam Mohamed Ould Salim and mother Aminetou Mint M’Boyrick

AIM HEALTH PROJECT : Collaborer avec les leaders religieux afin de contribuer avec succès à l'implantation du planning familial et du bien-être des enfants en Mauritanie dans les villages

Nous avons voyagé à M'Beidia (USB), un village dans le département du M'bagne (wilaya du Brakna) où le projet a été mis en oeuvre depuis son début. Nous avons reçu les témoignages des habitants, d'un chef religieux, l'Imam Mohamed Ould Salim, qui a contribué à la réussite de la mise en oeuvre du programme dans sa communauté, et d'une jeune mère, Aminetou Mint m'Boyrick, qui nous a donné son temoignage sur la manière dont le programme et les sensibilisations de l'Imam a changé la vie de famille. 

Imam Mohamed Ould Salim

‘’Depuis que j’ai reçu une formation en santé communautaire, dans le cadre du projet AIM HEALTH de World Vision, axée sur le TTC (7/11),  depuis 2015 à   dans la localité de Niabina Mauritanie.                                                                                                      Suite à cette formation  j’ai jugé très utile pour les besoins de la communauté,   d’entamer  des séances de sensibilisations pour améliorer la santé maternelle et infantile dont  la cible est ;   les femmes enceintes,  femmes allaitantes et les enfants de 0-5 ans :

-       Tous les 15 jours, J’effectue un calendrier de sensibilisation et fait du porte à porte dans tous les foyers du village, accompagné de l’équipe COMMs composée de 6 personnes.

-       Tous les vendredis,  je fais des prêches à la mosquée autour de la santé maternelle et infantile, de la nécessité de l’hygiène (WASH), des différents risques liés aux maladies infantiles, et qui poussent les habitants du village à se rendre au poste de sante les consultations prénatales, consultations post-natales, les vaccinations, etc.

 Je parle surtout aux familles entières, c’est-à-dire a tous les membres du foyer père, mère, grand père, grand-mère etc.), et pas seulement à la mère, car la sante des enfants et de la mère passent d’abord par une bonne implication de tous les membres de la famille.

 

Depuis la formation et la sensibilisation auprès des familles, les enfants sont en meilleure santé, on retrouve une meilleure hygiène et un meilleur assainissement au niveau du village, les parents sont plus alertes sur la santé de leurs enfants.’’

 

Aminetou Mint M’Boyrick, jeune mère de trois enfants

‘’Depuis que l’imam fait des visites à domicile(VAD)  accompagné des visites de l’ASC, je remarque que tout le village est impliquée dans la santé maternelle et infantile, que le calendrier vaccinal est respecté conformément à la politique nationale de la santé et que les maris sont  préoccupée par l’état de santé nutritionnelle de leurs femmes durant la grossesse et la période d’allaitement maternel exclusive .

Au début, mon mari et moi étions un peu réticents car nous ne comprenions pas comment les conseils de l’imam pouvaient nous permettre d’avoir un enfant en meilleure santé surtout après les dernières périodes de soudure successives, et après avoir perdu un enfant il y a quelques années de cela. Mais après avoir été conseillé par l’ASC de suivre les recommandations de l’Imam et lui poser des questions en cas de besoin, et après avoir finalement été témoin d’une amélioration remarquable sur la santé de ses enfants, et sur la santé des enfants du village en général avec l’appui de l’ASC du village qui a produit un effort exceptionnel dans le cadre des sensibilisations,  nous félicitons  le travail de l’imam et de son équipe de COMMs (comité communautaire de santé).’’

Interview of an Imam and a beneficiary mother