Literacy Boost: une méthode innovante d’apprentissage de la lecture

C’est la rentrée des classes et partout dans le monde, des millions d’enfants ont repris le chemin de l’école. Pourtant, malgré un taux de scolarisation en hausse, 250 millions d’enfants ne maîtrisent toujours pas les bases de la lecture (UNESCO, Rapport Mondial de suivi sur l’Education Pour Tous 2015).

World Vision s’est associée à Save the Children pour développer le Literacy Boost, un programme novateur d’apprentissage de la lecture mettant à contribution tous les membres de la communauté. Son objectif est que la lecture soit une activité sociale et culturelle non seulement pratiquée à l’école avec les enseignants, mais également en famille et au sein du village avec des bénévoles. 

« Literacy Boost » a été mis en œuvre en Afrique subsaharienne et en Asie où les taux d’alphabétisation sont les plus faibles.

Cette approche comprend la formation des instituteurs à de nouvelles méthodes d’enseignement de la lecture, l’évaluation du niveau des enfants et la mise en place d’activités extra-scolaires (clubs de lecture, bibliothèques itinérantes, ateliers de sensibilisation des familles) animées par des membres de la communauté.

Une passerelle entre l’école et les communautés

Seuls 28 % des élèves sénégalais maîtrisent les bases de la lecture. Depuis 2014, World Vision a mis en place le Literacy Boost dans 3 communautés rurales de la région de Fatick. 2 700 enfants, âgés de 6 à 9 ans, ont ainsi pu bénéficier d’une évaluation de leur niveau et 63 enseignants d’une formation. 

Le Literacy Boost sert de lien entre l’école et les habitants de ces trois communautés. 84 volontaires animent chaque semaine les 42 clubs de lectures créés dans le cadre du programme et accueillent, en dehors du temps scolaire, plus de 2 200 enfants. Avec des jeux, des chants, des ateliers de lecture en binôme, ils permettent à ces jeunes apprentis lecteurs de découvrir la joie d’écouter et de lire des histoires, tout en renforçant les connaissances apprises en classe.

De nombreux enfants n’ont pas ou peu de livres chez eux. Grâce aux clubs de lecture, ils ont désormais accès à des ouvrages qu’ils peuvent consulter sur place ou emprunter. Afin de mettre en valeur l’histoire et les traditions des communautés bénéficiaires, le Literacy Boost encourage les enseignants, parents et bénévoles à prendre part à la rédaction de livres pour permettre aux enfants de s’identifier à ces histoires et susciter leur intérêt pour la lecture. 10 000 ouvrages ont ainsi été distribués.

Gilbert, 8 ans : « J’aime bien le club de lecture. J’y trouve beaucoup de livres que je n’ai pas à la maison et à l’école. Quand je ne comprends pas je demande à mes camarades de m’aider. »

 

"Je m’appelle Maman Rocky SENE. Je suis élève en classe de CE1 et j’habite le village Mboudaye (ADP Niakhar). Depuis que ce club a commencé, je lis mieux et j’ai aussi de nouveaux amis avec qui je joue.”

Maimouna BA,Volontaire Club de Lecture

"Les clubs de lecture sont importants pour la communauté. Ils ont permis aux élèves de pouvoir lire maintenant. A chaque séance, nous accueillons de nouveaux enfants ce qui nous a amené à passer de deux à quatre clubs."

Les enseignants et directeurs d’écoles constatent déjà des progrès de la part de leurs élèves et les bienfaits de cette nouvelle méthode. En effet, 87.2% des élèves de la région de Fatik prenant part au Literacy Boost obtiennent la moyenne à leurs tests de lecture et de rédaction, contre 41.3% de réussite dans les écoles n’ayant pas intégré le programme. 

Kory Thiao, Président du Collectif des Directeurs d’écoles : 

« La population accorde beaucoup d’importance au projet. Le taux de fréquentation des clubs en témoigne. Un grand merci aux volontaires parce que nous récoltons déjà dans nos classes les fruits de leurs efforts. Nous proposons que les clubs de lecture soient mis en place dans d’autres villages ».

Avec le soutien des acteurs locaux, World Vision a pour objectif que chaque enfant sache lire avant ses 11 ans et soit mieux préparé pour l’avenir. Elle considère que l’apprentissage de la lecture est essentiel à l’autonomisation des communautés. En facilitant l’accès à un emploi plus qualifié, l’alphabétisation permet l’amélioration des revenus et donne une chance aux familles de sortir durablement de la pauvreté. 

Télécharger les livrets: