Quand un ancien enfant parrainé plaide pour le bien-être des plus petits

« Une vie de plénitude pour chaque enfant, notre prière pour chaque coeur la volonté d’y parvenir » telle est la vision de World Vision.

Depuis plus de quinze ans maintenant, la zone de programme (AP) Sine a contribué à concrétiser cette vision en transformant la vie des enfants. L’histoire de Marie en est une parfaite illustration car, jadis parrainée, elle plaide aujourd’hui pour une meilleure protection des enfants.

Parrainée dans les années 1998, Marie Sarr est maintenant agent de World Vision Sénégal; elle est comptable dans le cluster de Diakhao. Marie travaille pour le programme qui l’a enrôlé comme enfant parrainé. Aujourd’hui elle est fière de servir l’organisation qui l’a vue grandir. Grâce au soutien de son parrain, Marie a pu faire des études en Comptabilité à l’Université de Dakar après ses études au collège Sacré-Cœur de Dakar. Ayant fait son stage à World Vision, sa première apparition publique en tant qu'enfant parrainé a eu lieu à l’occasion de la célébration des 25 ans de World Vision où elle a eu à faire un bref témoignage. 

Partant de son riche vécu d’enfant parrainé, Marie ne manque pas d’idée pour sensibiliser les communautés en particulier les parents et les enfants.

Écoute attentive de l’assemblée

Sa récente descente sur le terrain a été à l’occasion de la célébration du birthday bounceback (anniversaire des enfants) célébré dans l’AP Sine, plus précisément dans le village de Mbadatte. Ce jour a été pour elle une belle occasion de pouvoir s’adresser aux parents et faire un fort plaidoyer pour une meilleure prise en charge de leur enfant.

Sur ces mots, Marie se confie: « j’ai été parrainée comme beaucoup d’enfants ici présent, mais cela n’empêchait pas à mes parents de bien s’occuper de moi; le soutien de mon parrain, a été un plus pour moi ainsi que pour ma famille et a contribué à payer mes études. Si je vous dis cela, c’est pour que vous n’attendez pas tout aussi de World Vision. Continuez à jouer votre rôle de parent et veillez sur l’éducation de vos enfants. Depuis  plus de 4 ans maintenant je travaille à World Vision et cela a été possible parce que j’ai fait des études poussées tout en ayant le soutien de ma  famille et de mon parrain».

Marie, s’adressant à la foule

Elle poursuit en plaidant par ces mots: «chers parents, laissez vos enfants aller à l’école, mais surtout aidez-les à terminer leur cursus scolaire. Le mariage et les grossesses précoces sévissent encore dans nos zones et à cela s’ajoute l’exode rural vu la proximité de la zone vers la capitale. Nous devons tous œuvrer pour la protection des enfants contre ces formes de violences.

Les enfants sont l’avenir du monde et que tout un chacun doit veiller à leur épanouissement. Aidez les enfants à garder le sourire ! Oui à garder ce beau sourire».

Aidez-nous à garder le sourire