Le Soleil, Mercredi 27 juillet 2016, Pour promouvoir les droits des enfants : World Vision et Sister Fa font cause commune

Joindre l’utile à l’agréable, tel est le défi de la chanteuse Sister Fa et de l’Ong World Vision. Ils mènent, depuis 2013, des actions pour la promotion des droits des enfants.

World Vision Sénégal informe, dans un communiqué, avoir organisé avec Sister Fa, une chanteuse sénégalaise installée en Allemagne, un forum d’échanges sur le thème « la protection de l’enfance, rôles et responsabilités des acteurs ». Cette activité entre dans le cadre du projet « l’art au service de la protection de l’enfant ».

Cette rencontre, renseigne le communiqué, a permis aux acteurs de réaffirmer leur engagement mutuel pour protéger les enfants de certaines pratiques culturelles négatives, notamment les mariages précoces ou forcés, les mutilations génitales féminines, les abus sexuels et la maltraitance et travailler à la prise de conscience sur leurs effets néfastes. Selon le communiqué, une enquête a révélé que sur 70 enfants âgés de 7 à 17 ans, 58 n’ont pas d’extrait de naissance et 37 sont des élèves.

Par rapport aux abus sexuels qui sont de plus en plus récurrents, Boubacar Fofana, un spécialiste à World Vision, a appelé les parents à sortir de leur mutisme en dénonçant les coupables d’abus ou de violences pour qu’ils soient punis. Quant à Alé Diouf, sous-préfet de Mampatim (région de Kolda), il a rappelé la responsabilité des collectivités locales dans la protection des enfants à travers le Comité communal de protection de l’enfant (Ccpe) dirigé par le maire. Ainsi, il a demandé à la collectivité de tenir des réunions périodiques afin de recenser et de prendre en charge toutes les problématiques liées à la protection.

Ainsi, ils ont interpellé les autorités compétentes à renforcer les systèmes de protection des enfants. Au-delà de la lutte contre certaines pratiques culturelles négatives, l’artiste Sister Fa a jugé que la protection de l’enfant prend également en compte plusieurs paramètres tels que la scolarisation et le maintien des filles à l’école.

Ibrahima NDIAYE (stagiaire), Le Soleil, Mercredi 27 juillet 2016, Pour promouvoir les droits des enfants : World Vision et Sister Fa font cause commune