COVID-19: World Vision place les enfants au centre de la réponse

COVID-19: World Vision place les enfants au centre de la réponse

World Vision travaille quotidiennement pour le bien-être des enfants, et continue à soutenir le Gouvernement Tchadien dans la riposte contre la COVID-19. Les efforts de World Vision visent à la mise-en-œuvre des activités qui ciblent les enfants et protègent les enfants contre les effets du virus.

Le Tchad a enregistré officiellement sur son territoire le premier cas de COVID-19 le 19 mars, lorsqu'un citoyen de nationalité marocaine résidant à N'djamena de retour d'un voyage à Douala (Cameroun) a été testé positif à la COVID-19. Cette maladie causée par le coronavirus SARS-CoV-2, originaire de la Chine continentale et devenue, selon une déclaration de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) du 12 mars 2020, la pandémie de la COVID-19.

Après la confirmation du premier cas de la COVID-19 au Tchad, les autorités ont pris préalablement un certain nombre de mesures pour faire face à la propagation de la pandémie. Parmi ces mesures, il y a : l’interdiction de rassemblement de plus de 50 personnes, la fermeture d'établissements scolaires, des universités et de centres commerces non-alimentaires. Ensuite, le gouvernement a instauré un couvre-feu de 19h à 6h dans les provinces du Logone Occidental, du Logone Oriental, du Mayo-Kebbi Est, du Mayo-Kebbi Ouest et dans la ville de N’Djamena; ainsi que l’interdiction de déplacements entre les chefs-lieux des provinces.

Deux semaines après l’annonce du premier cas, le pays n'avait enregistré des cas de la COVID-19 qu’avec des personnes venues des pays étrangers. Cette tendance aurait fait croire à la plus part de la population tchadienne que seuls les voyages à l’étranger seraient à l’origine de la contamination. Cette croyance a engendré des comportements retissant quant au respect de gestes barrières et des mesures prises par le gouvernement pour endiguer la propagation de la maladie.

Les conséquences de ce comportement ne vont pas tarder à se sentir. Le 6 Avril, le Tchad enregistré son premier cas de contamination locale ; c’est-à-dire la contamination d’une personne qui n’était pas à l’étranger. Il s'agit d'un Tchadien de 31 ans qui a été en contact avec un autre Tchadien testé positif à la COVID-19. Depuis ce jour, la pandémie continue de faire son chemin avec une flambée de cas de contamination, mais aussi des cas de décès. Ainsi, la situation épidémiologique ressort à ce jour, 26 Mai 2020, 687 cas confirmés positifs à la COVID-19 (dont 506 hommes et 181 femmes) parmi lesquels 382 cas sont sous traitement; 244 guéris et 61 décès.

Les mesures prises par le gouvernement pour limiter la propagation ne sont guère sans effets négatifs sur la vie  économique et sociale des populations qui vivent déjà dans un contexte économique fragile mais aussi avec un système et une couverture sanitaire très faibles.

La COVID-19 pourrait avoir des impacts négatifs de grande portée et à long terme sur les enfants du Tchad. Cet impact risque d’être dévastateur même si jusqu’aujourd’hui le pays n’a pas encore enregistré un cas de contamination chez les enfants. Au Tchad, c’est près de 6 millions d’enfants ayant l’âge scolaire qui seraient touchés par les effets de la pandémie. Parmi ces enfants, environ 3 millions d’enfants scolarisés ne pourraient plus regagner le chemin de l’école si la pandémie persiste. Les pertes de revenus, ainsi que l’insécurité économique qui frappent  les familles, sont susceptibles d’augmenter la fréquence du travail des enfants, de l’exploitation sexuelle, de la grossesse des adolescentes et du mariage des enfants. Les contraintes que subissent les familles, augmenteraient l’incidence des violences domestiques. Pour de nombreux enfants, la crise de la COVID-19 signifiera l’arrêt ou la restriction de leur scolarité, ou encore prendre du retard par rapport aux autres.

"On a fermé l’école depuis deux mois à cause de la COVID-19, on ne sait où aller. Comme je ne fais rien tous les soirs je sors mes cahiers pour faire la révision en espérant qu’un jour l’Etat ouvre les écoles.  J’ai peur que ma performance puisse régresser puisque avant même, nous les élèves du village accusons déjà beaucoup de retard par rapport aux autres élèves dans les grandes villes.", expliqua Bienvenue, élève en classe CM2 à l’école Catholique associée de Dobara dans l’ADP (programme de développement) de Mballa.

Séance de distribution des kits de lavage  des mains  dans les lieux publique dans les communautés

 

Jusqu'à présent, le gouvernement a pris des mesures sociales parmi lesquelles la prise en charge des factures d’électricité et d'eau liées aux usages domestiques au niveau de la tranche sociale pour une durée de 3 mois et 6 mois. La réduction de 50% sur l’Impôt Général Libératoire (IGL) et la patente au profit des assujettis sur toute l'étendue du territoire national, pour l’année 2020-2021.

La population tant rurale qu’urbaine se voit de plus en plus plonger dans la vulnérabilité face à la propagation de la pandémie et celle-ci est toujours en attente toutes d’autres accompagnements. Forte de son expérience en réponse aux urgences humanitaires tels que le choléra, la méningite, la famine, la crise de Boko Haram, la réponse de World Vision à la COVID-19 contribuera à contrôler et à limiter la propagation du virus au Tchad.

World Vision intervient au Tchad dans 5 provinces qui abritent ses 9 programmes de développement pour atteindre tous les enfants enregistrés dans son système de parrainage, leurs familles et leurs communautés.

Remise de kits de lavage des mains a la délégation sanitaire de du Logone occidental

 

Voici quelques actions de la réponse à la COVID-19 de World Vision.

Aide au camp de mis en quarantaine

Réponse à l’appel du gouvernement en venant au secours de 1,300 étudiants Tchadiens en provenance du Cameroun mis en quarantaine pour une période de 14 jours à la frontière avec une dotation des vivres (500 palettes d’eau et 1,000 cartons de biscuits).

 

Partenariats avec des chefs religieux

Mise-en-œuvre de son approche de ‘’canaux de l'espoir’’, en collaboration avec les chefs religieux pour répondre à la COVID-19. Cette approche a permis de former des chefs religieux à répondre dans leurs communautés à travers les sept étapes suivantes:

  • Prévenir la transmission dans les lieux de culte
  • Donner des informations précises
  • Connecter et prendre soin de la communauté
  • Fournir un soutien psychologique
  • Fournir une éducation spirituelle
  • Promouvoir la paix et la cohésion sociale
  • Combattre la stigmatisation
  • Les chefs religieux apprennent également les fondements scientifiques liés à la COVID-19.

 

Soutient aux agents de santé

Participation active aux réunions stratégiques  des comités régionaux  de la crise et le renforcement  des capacités Responsables des Centre de Santé (RCS) dans ces zones d’intervention pour:

  • Détecter les signes de COVID-19 ;
  • Comprendre les modes de transmission ;
  • Recourir à des mesures de prévention individuelles et collectives ;
  • Briser la chaîne de transmission ;
  • Mettre à la disposition centres de santé et les postes de santé des dispositifs de lavage des mains;
  • Mettre en œuvre des activités de sensibilisation ;

 

Fourniture d'équipement        

À ce jour, World Vision a distribué :

  • 305 dispositifs de lavage des mains ;
  • 6,885 Boules savon ;
  • 4 cartons  gels hydro-alcooliques ;
  • 673 bouteilles d'eau de Javel ;
  • 170 bouilloires (sakane)
  • 120 basins ;
  • 45 vélos aux relais communautaires pour la sensibilisation ;
  • 200 affiches, bannières et roll-up expliquant comment prévenir et gérer la COVID-19.

Activités de sensibilisation

World Vision a mené des campagnes de communication via les radios communautaires, les médias sociaux et de crieurs public pour aider les communautés à adopter des mesures qui peuvent les protéger contre la COVID-19. Ces campagnes ont touché près de 800,000 personnes dans le capital de N’Djamena et dans les cinq provinces où l'organisation intervient.                               

World Vision est dans la phase d’élaboration d’un plan de réponse à la COVID-19 qui sera lancé officiellement dans les jours à venir. 

Séance de sensibilisation des enfants par les enfants