It Takes Chad to End Child Marriage
Il faut un Tchad
Ensemble pour un Tchad sans mariage d'enfants

68% des filles sont mariées à 18 ans et 25% à 15 ans. Si rien n'est fait, ce chiffre risque de doubler d'ici 2050

Le Tchad est le deuxième pays au monde ayant le taux le plus élevé de mariages précoces. Selon un rapport du FNUAP, une fille sur dix a eu son premier enfant avant l'âge de 18 ans au Tchad.  Ce phénomène est sérieusement encouragé par la pauvreté et les coutumes rétrogrades. Le mariage des enfants est une tragédie pour les jeunes qu'il touche, souvent les filles les plus vulnérables, les plus pauvres et les plus marginalisées.

Il est également un fléau pour les communautés et les sociétés dans leur ensemble, enfermant les enfants mariés et leurs familles dans un cycle de pauvreté qui peut persister d'une génération à l'autre. Malgré quelques mesures prises récemment pour punir les complices de cette pratique, le phénomène est en marche et les filles souffrent horriblement de ces multiples conséquences. Face à tout cela, il est urgent que les discours cèdent la place aux choses concrètes. L'État doit punir cette pratique avec la plus grande énergie en appliquant les dispositions légales de protection de l'enfance. De même, il est nécessaire d'avoir une conscience nationale des méfaits de cette pratique passée.

Vision mondiale s'efforce d'agir sur tous les fronts pour lutter contre le mariage précoce.

It Takes Chad to End Child Marriage

Woman speaking at microphone in Chad

En savoir plus sur notre campagne au niveau international