Antoinette Habinshuti in Kondokhou_@Alexandre Gassama for World Vision Senegal

Pourquoi unir nos forces est essentiel pour lutter contre la violence contre les enfants en Afrique

«Aucune organisation ne peut, à elle seule, relever efficacement les défis des communautés - en particulier ceux des enfants - sous tous leurs aspects. Des partenariats comme «Joining Forces» nous poussent à abandonner notre ego et nos logos, et à nous engager à collaborer dans des domaines où seuls «ensemble» nous pouvons réaliser des améliorations significatives dans la vie des enfants» Mme Antoinette Habinshuti (Directrice Nationale, World Vision Sénégal).

Mme Habinshuti faisait partie des 175 participants de 42 pays présents au lancement virtuel du projet JOFA (Joining Forces for Africa) le 20 janvier 2021. Lors du lancement, les participants ont pu entendre des panélistes experts en plus de Mme Habinshuti, comprenait Mme Henriette Geiger (Commission européenne) et SE La professeure Sarah Anyang Agbor (Commission de l'Union africaine), qui a partagé des informations précieuses sur les défis critiques de la protection des enfants pendant la pandémie COVID-19 et au-delà, et sur la manière de les relever.

Partageant son point de vue sur le Sénégal lors de la table ronde, Mme Antoinette Habinshuti a partagé des exemples de la façon dont le travail en consortium avec d'autres partenaires de Joining Forces peut ajouter de la valeur, ainsi que des plans pour le projet EU-JOFA pour maximiser cette valeur ajoutée. «Avant même de recevoir un financement pour le projet EU-JOFA, la coalition “Joining Forces” travaillait sur deux initiatives, à savoir, le plaidoyer pour mettre fin à la violence contre les enfants ainsi que la promotion des droits de l'enfant - Les droits des enfants maintenant!»

«Nous avons parlé d'une seule voix sur les problèmes de maltraitance des enfants et avons demandé aux gouvernements d'honorer les accords de la Convention des Nations Unies sur les droits de l'enfant; de promulguer le Code des droits de l'enfant et de mettre en place un budget pour la protection de l'enfant», déclare Mme Antoinette Habinshuti.

En outre, elle a décrit certaines des façons dont World Vision écoute la voix des enfants, notamment par le biais de la Consultation régionale des enfants, une étude menée par le bureau regional de World Vision en Afrique de l'Ouest, pour entendre les voix des enfants eux-mêmes sur l'impact de COVID-19 dans leur vie, ainsi que la manière dont le projet garantira la participation des enfants.

Le projet EU-JOFA permettra à World Vision de poursuivre ses engagements en cours au Sénégal, en particulier à travers le renforcement d’associations telles que «Jeunes filles contre les mariages d’enfants», les gouvernements scolaires et aussi le Parlement des enfants - que nous travaillons à réorganiser. De plus, nos efforts continus avec les partenaires nous inspirent la confiance que l'élan de mobilisation des enfants vu pendant les premiers mois de la pandémie (à travers la radio, la télévision et les réseaux sociaux) sera renforcé par les activités prévues dans le cadre du projet JOFA.

«Nous sommes ravis que le JOFA offre l'opportunité de travailler sur le sujet critique et opportun de la violence contre les enfants en Afrique en ces temps sans precedent» dixit Mme Mme Antoinette Habinshuti. Elle poursuit en ces termes: «COVID-19 est plus qu'une crise sanitaire. Pour y remédier, il faut un effort coordonné et renforcé de toutes les parties prenantes, avec un solide leadership des gouvernements des pays, des donateurs bilatéraux, des ONG et des bénéficiaires. La seule façon de relever l'un de ces défis auxquels nous sommes confrontés est de la même manière que nous avons abordé notre travail en tant que partenaires de Joining Forces - ensemble. La règle du jeu est: ensemble. »

------------

Au cas où vous auriez manqué le lancement du projet JOFA, veuillez cliquer sur les liens pour accéder à l'enregistrement complet de la réunion ou consulter les extraits vidéo.

 

À propos de JOFA

“Joining Forces Initiative” est une alliance des six plus grandes agences centrées sur les enfants, qui travaillent avec et pour les enfants et les jeunes de moins de 18 ans pour garantir leurs droits et mettre fin à la violence contre les enfants. L'alliance est composée de ChildFund Alliance; Plan International: Save the Children International; SOS Children’s Villages International: Fédération internationale de Terre des Hommes; et World Vision International.

Le projet JOFA «Joining Forces for Africa (JOFA) - Protéger les enfants contre la violence pendant la crise du COVID-19 et au-delà» est financé par l'Union européenne et mis en œuvre dans cinq pays africains, à partir du 6 août 2020 pour une durée de 36 mois.

Au Sénégal, le projet est mis en œuvre par SOS Villages d’enfants et Terre des Hommes Suisse, et World Vision qui en est le chef de file.

JOFA_visual